mardi 6 décembre 2016

Pain canneberge, chocolat et pacane



Ce pain, on est passé au travers assez rapidement l'homme et moi! Un beau coup de coeur qui permets de profiter des belles canneberges fraîches du Québec! C'est bon au déjeuner, en collation et au dessert ce petit pain là! Quand l'homme me dit: Hey oublie de pas prendre une photo pour mettre la recette sur ton blog!...C'est que c'est une recette gagnante ;)

Ingrédients
  • 1 tasse farine tout usage
  • 1/2 tasse farine blés entiers (ou de farine tout usage)
  • 1/2 tasse de sucre
  • 1 cuillère à table de poudre à pâte
  • 1/4 de cuillère à thé de sel
  • 1 œuf
  • 1 tasse de lait
  • 1/3 de tasse de beurre fondu
  • 1 1/3 tasse de canneberges fraîches coupée en deux
  • 1/2 de tasse de brisure de chocolat
  • 1/2 tasse de pacanes grossièrement hachées

Préparation
  1. Préchauffez le four à 350 F.
  2. Dans un bol, combinez la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel.
  3. Dans un autre bol, battre ensemble l’œuf, le beurre fondu, et le lait.
  4. Ajoutez aux ingrédients humides les ingrédients secs. Mélanger un peu simplement humidifier uniformément le tout.
  5. Ajoutez les canneberges, les brisures de chocolat et les pacanes. Brassez légèrement pour combiner le tout.
  6. Cuire au four dans un moule à pain légèrement beurré pour 50 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre sorte sec.


samedi 3 décembre 2016

Jardin 2016

Cette année mon jardin fut toute qu'une épopée! Rien de moins! Pour commencer, j'ai tout fait mes semis, bon ça semble rien comme ça pour les habitués, mais moi c'était la première fois et ça m'a fait vivre binnn des émotions :P Genre...Doux Jésus!! J'aurais dont aimé qu'on me dise que c'est normal que se soit loooong la germination du persil! Et puis le hasard a fait en sorte que j'ai déménagé dans le même été......Qu'est-ce que je vais faire de mon jardin?...Le déménagé mes amis! Oui! Oui! J'ai tout mis en pot et j'ai tout transplanter dans ma nouvelle maison :) Par contre, je ne vous ferai pas d'accroire, certains de mes plants en ont souffert un peu et je n'ai pas eu l'abondance de production que j'aurais voulu. J'ai cependant pu tester des nouvelles choses que j'ai bien envie de partager avec vous!

Les cerises de terre de variété Aunt Molly's ont très bien produits pour mon heureux bonheur de pouvoir en faire des belles confitures :) Je vais les faire revenir au jardin l'an prochain! Pi en plus, j'ai remarqué que ce n'est pas tuable et que ça tolère extrêmement bien la sécheresse! 

Mon basilic a tout simplement triomphé! J'en reviens pas encore, comment il a bien poussé! J'attribue une partie de ce succès à l'utilisation des Smart Pot que j'ai testé pour la première fois! Je suis super contente de m'en être procuré, car j'avais un peu hésité à cause du prix, mais sérieusement quand je calcul qu'ils sont réutilisables d'une année à l'autre et qu'ils contribue vraiment au succès des cultures en pot. Pour ma part j'ai vraiment vu la différence et même si j'ai maintenant de l'espace pour mon jardin, je vais assurément y cultiver mes fines herbes :) Bref, ces pots font partie de ma découverte de l'été.

J'ai bien aimé cette variété de poivron et je vais la faire revenir l'an prochain au jardin. Je n'ai pas réussi à obtenir la fameuse couleur chocolat, mais le goût était au rendez-vous et c'est ce qui compte.

Un de mes objectifs 2016 était l'essaie des piments forts! Trois belles variétés qui ont eu un énorme succès! Ils ont été laissé dans les smart pot toute la saison et ils eu une fabuleuse production! Mon coup de coeur va au petit piment brésilien! Ils sont siii cute!! Non mais pour vrai, au dela du fait que je les trouve trop beaux, ils sont le parfait équilibre du fruité, du piquant et de l'acidulé. Très doux, j'en ai mis partout cet été dans mes plats! Et sinon j'ai été vraiment surprise de la grosseur du piment d'espelette! Vraiment l'fun aussi! En tout cas, les piments seront au rendez-vous dans mon jardin 2017.

J'ai testé les épinards pour le première fois et je suis bien contente de l'expérience. Ça permet d'avoir une petite récolte avant l'arrivée de l'été! Je n'ai pas été assez assidu, mais ça m'a tout de même donné une petite récolte intéressante. L'an prochain je vais essayer de faire une deuxième plantation début automne. 

Finalement, les tomates! Comme j'avais eu un réel coup de coeur pour la striped german l'été passé, elle a fait son retour cet été pour mon plus grand bonheur :) J'ai fait venir 2 nouveautés, la italian herloom, que j'ai découverte grâce à Manon de chez Savoir faire à conserver, et je l'ai beaucoup aimé! J'ai cependant ralenti un peu sa production avec les changements de pot et le déménagement, mais les fruits que j'ai obtenu étaient très bons! J'ai aussi beaucoup aimé la Gorgeous qui a une très belle couleur! Pour les tomates cerises, j'ai été un peu déçu du goût de la sungold. Peut-être que j'avais trop d'attente, mais j'ai de beaucoup préférée la Cherrio !


samedi 26 novembre 2016

Carottes caramélisées au four


J'adore les légumes grillés au four et cette recette de carottes ne fait pas exception! Le petit côté caramélisé et sucré est vraiment très bon. Ça fait un super accompagnement pour un bon petit repas :)

Ingrédients
  • 1 c. soupe de vinaigre balsamique
  • 2 c. soupe de miel
  • 3 c. soupe de beurre
  • 6 à 10 carottes pelées et coupées en tronçons
  • sel et poivre
  • Persil ou ciboulette au service (facultatif)
Préparation
  1. Préchauffer le four à 375 °F
  2. Dans un plat de cuisson (j'ai utilisé un pyrex), mélanger le vinaigre, le beurre, le miel, les carottes, le sel et le poivre.
  3. Couvrir de papier d'aluminium et cuire au four pendant 15 minutes. 
  4. Retirer le papier, remuer et poursuivre la cuisson jusqu'à tendreté, soit environ 45 minutes, en remuant de temps en temps.
  5. Au moment de servir parsemer le persil ou la ciboulette (facultatif) 
 
Source: Ricardo

vendredi 4 novembre 2016

Poulet effiloché balsamique et figue à la mijoteuse

Un gros article ici pour seulement une petite recette de poulet!!

Ceux qui me suivent ou me connaisse savent que je ne consomme presque pas de viande. J'en mange parfois au restaurant, quand je suis invité ailleurs, en voyage ou lorsque la viande rencontre mes critères mentales. 

Quand je fais mon épicerie j'ai une ''Check list'' mentale avant d'acheter quelques choses (Locale le plus possible, biologique, le moins transformé possible et éviter le suremballage). Parfois je m'obstine moi-même...J'achète le broco bio surrrremballé ou le pas bio en vrac ou le bio pas local ou le pas bio mais québec...Bref vous voyez le genre!! Il n'y a pas de solution parfaite, mais je crois que l'important c'est d'apprendre à se questionner avant d'acheter. 

Je reçois souvent les commentaires comme quoi c'est trop cher de faire ces choix à l'épicerie ou que ça sert à rien. Pour le deuxième argument je vous laisse faire vos propres recherches, mais de dire que le bio ou l'achat local ne serve à rien et n'ont pas d'impact revient à dire qu'on ne devrait pas faire de recyclage et tout jeter dans les poubelles....Pour la question du prix, c'est une question de priorité et de choix. 

Le bio et local coûte plus cher? Dans la majorité des cas je suis obligée de dire que oui malheureusement. Par contre, il est facile de contrer cela! Par exemple quand on achète les fruits et légumes de saison...ils sont moins chers! Vos fraises en plein moins de décembre risque de vous coûter pas mal cher et j'aurais des doutes sur le bon goût....En hivers, on focus sur les légumes racines, les choux, sur nos producteurs de fruits et légumes en serre, ou sur nos réserves de l'été préalablement congelées ou cannées. L'autre moyen que j'utilise pour arriver au même prix pour mes choix éthiques est de considérablement réduire mon achat de viande. Je n'en achète pratiquement jamais. Dans la plupart des paniers d'épicerie la viande prends une place importante dans la facture, c'est avec cela que je réussi à avoir un panier 90% local et/ou bio pour un budget extrêmement raisonnable.

Est-ce que je juge ceux qui ne font pas la même chose? Pas du tout! La majorité font leur possible et sont souvent mal informés. C'est aussi difficile de sortir de ce avec quoi on a été élevé (assiette viande, féculent et légumes) car ça fait partie de nos habitudes. L'important c'est de ne pas se fermer les yeux sur les enjeux de ces choix et d'apprendre à remettre en perspectives nos habitudes de consommation...Un petit pas à la fois! Il y a eu le mouvement lundi sans viande par exemple. Juste de s'obliger a faire un repas par semaine végétarien est déjà super et ça permet de faire de belles découvertes. 

Je crois sincèrement que c'est possible d'avoir un panier majoritairement biologique et/ou local et que c'est d'autant plus important. Et finalement je pense aussi qu'on devrait s'encourager et se donner nos trucs pour y arriver, plutôt que de décourager ou juger quoi que se soit!

Mon chum est l'exemple parfait. Au début il capotait quand on faisait notre épicerie ensemble, parce que je regarde les ingrédients, je fouille les logos de certification reconnue biologiques, je cherche partout la provenance, etc! Avec le temps, à force de lui donner mes trucs (et mes arguments!) c'est rendu dans ses habitudes. Même que quand il fait l'épicerie seul, il fait maintenant l'effort (sans plus trop d'effort) de faire attention à ce qu'il achète. Et c'est ça le plus l'fun c'est que c'est rendu dans ses habitudes! Est-ce que c'est pour tout? Non, mais je sais qu'il fait attention :)

Tout ce beau texte pour vous présenter ma recette de poulet hahaha! Mais de poulet biologique et local ;) Parce que nous mangeons encore à l'occasion de la viande, genre à peine quelques fois par année. Par contre, je choisi méticuleusement mes éleveurs, ce qui me permet de manger de la viande de meilleure qualité avec un bien-être animal de loin supérieur. 

Qu'est-ce que je fais quand je ne trouve pas de viande qui rempli mes critères? Je n'en achète pas tout simplement! Mais de plus en plus les épiceries élargissent les choix bios. Avant je devais me rendre à Drummondville pour acheter mon poulet, maintenant l'épicerie de ma région tient en stock le poulet de cet éleveur, c'est le genre de chose que je trouve gratifiante :) 

Alors voilà j'avais vu passer cette recette dans la revue de cuisine futée et je suis tombée sous le charme de sa simplicité et de sa polyvalence. Vraiment simple, genre 4 ingrédients?! J'ai congelé une bonne partie en portion d'une tasse et ça me fait un bon dépanneur.

Pour les valeureux qui se sont rendus au bout, voici la belle recette:

Ingrédients
  • 1 kg (2 lbs) de poitrines de poulet biologique 
  • 1 kg (2 lbs) de hauts de cuisse de poulet biologique
  • 225 ml (1 pot) de confiture de figues sans sucre ajouté
  • 1/4 tasse vinaigre balsamique
  • Poivre et sel
Préparation
  1. Mettre tous les ingrédients dans la mijoteuse et bien enrober le poulet
  2. Couvrir la mijoteuse et cuire 6 heures à high
  3. Effilocher le poulet à la fourchette et laisser reposer quelques minutes pour que le poulet absorbe la sauce
  4. Congeler le poulet en portion d'environ 1 1/3 tasse dans des sacs ou contenants à congélation.
  5. Je l'ai manger en grilled-cheese, en sandwich, en pizza, en salade, etc! Un très beau dépanneur!


dimanche 23 octobre 2016

Brownies classique de Ricardo


Encore Ricki! Bin oui! Un soir de craving l'homme et moi on avait le goût de manger des brownies. On a pas beaucoup de temps, on veut des ingrédients simple et on veut une valeur sûre...Ricardo s'impose! C'était effectivement très bon. On va se le dire par contre, on est loin d'une alternative santé ici, on est dans le gros brownie cochon. Encore tout chaud avec de la crème à glace à vanille c'était parfait pour le craving ;)

Ingrédients
  • 140 g de chocolat noir, haché grossièrement
  • 3/4 tasse de beurre non salé, coupé en cubes
  • 2 oeufs
  • 1/2 tasse de cassonade
  • 1/2 tasse de sucre
  • 1/4 c. à thé de sel
  • 1/2 tasse de farine tout usage non blanchie
Préparation
  1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 350 °F. 
  2. Tapisser le fond d’un moule carré de 20 cm (8 po) d’une bande de papier parchemin en le laissant dépasser de chaque côté. Beurrer les deux autres côtés.
  3. Dans un bol, au bain-marie ou au four à micro-ondes, fondre le chocolat avec le beurre. Laisser tempérer.
  4. Dans un autre bol, mélanger les oeufs avec la cassonade, le sucre et le sel à l'aide d’un fouet jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène.
  5. Ajouter le mélange de chocolat puis la farine et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène
  6. Verser dans le moule. Cuire au four environ 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré dans le centre du gâteau ressorte avec quelques grumeaux et non pas complètement propre.
  7. Laisser refroidir dans le moule, soit environ 2 heures. Démouler et couper en carrés. Servir tiède ou froid.

Source: Ricardo
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...